JardinPassion

JardinPassion

BIENVENUE sur le forum des amoureux de la NATURE et du JARDIN
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 jardin medieval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 17:11

Le jardin médieval se décompose généralement en damiers de carrés composant des jardins distincts:
jardin medieval Hclpnrvac9 url] jardin medieval Orllblwpnu
¤ Le jardin des simples ou herbularius
jardin medieval N3bxuwp521

1 raidfort
2sauge officinale
" romarain
4abseinte
¤ Le jardin potager ou hortus, où des plessis d'osier tressé abritent légumes anciens, condiments et petits fruits.

¤ Le verger ou viridarium

L'herbalurius, un des trois composants du jardin de Moyen-Age, était composé de plantes aromatiques et médicinales avec lesquelles les moines réalisaient leurs propres remèdes. Un jardin médicinal ne comprenait qu'un nombre restreint de plantes ; seules les espèces rares ou étrangères étaient cultivées, car les autres plantes étaient ramassées dans la nature environnante. Les plantations étaient présentées en carrés surélevés dont les bords étaient fermés par des " plessis " en châtaignier. Pour éviter les mauvaises herbes, les moines installaient un nid de paille entre les plantations, ce qui faisait un bénéfique effet de mulch. Nos paysagistes vous proposent une sélection de plantes utilisées au Moyen-Age encore très appréciées à notre époque pour leurs propriétés curatives, culinaires, aromatiques... Installez chez vous des plantes déjà reconnues au Moyen-Age comme bénéfiques pour l'organisme !

Le jardin médieval se décompose généralement en damiers de carrés composant des jardins distincts:

¤ Le jardin des simples ou herbularius

¤ Le jardin potager ou hortus, où des plessis d'osier tressé abritent légumes anciens, condiments et petits fruits.

¤ Le verger ou viridarium


Certaines catégories de plantes n'avaient pas de jardins dédiés et faisaient partie des espaces verts déjà cités : il en va ainsi des fleurs ou des plantes textiles et tinctoriales. Les fleurs étaient cultivées depuis toujours dans les monastères tout à la fois pour leur beauté, leurs symboles et la décoration liturgique. Elles pouvaient être vues dans tous les jardins à la fois dans la période médiévale.
Les bordures des parterres de plantation, dits carrés ou planches, sont très souvent faits de plessis, de pierres, de planches, ou de verdure, comme le buis ou la myrte. Réalisez un plessis par vous-même !

D'un seul tenant sur chaque côté du carré de plantation, la planche a l'avantage, en période froide, de garder la terre un peu plus au chaud que la pierre ou le buis et de favoriser la croissance des plantes. Par ailleurs, elle délimite le parterre encore plus nettement à l'oeil qu'un autre matériau et, de plus, elle ôte au jardinier le souci de la taille et est moins onéreuse que la pierre taillée et plus facilement mise en place.

Plesse, ou plessis (N.m), appelés aussi fascine (N.f), vieux mots qui désignent des haies, des palissades faites de branches tressées de manière très serrée, laissant le moins de vide possible. Le plessis a servi pour protéger les carrés de plantations, mais plus encore, le jardin lui-même. Sa solidité est souvent renforcée avec d'autres plantes (arbres, arbustes) autour desquelles il est entrelacé. Le mot vient du latin plexum, vieux français plaix, ples, plessé, qui a donné de nombreux toponymes. Ils sont souvent de saule, sec ou vivant, mais l'osier vivant a l'avantage de s'enraciner dans la butte qu'on veut retenir et de rendre ainsi l'ensemble très solide

jardin medieval K8mjtcjl8u

jardin medieval D7sw9amc4h


Dernière édition par Allegria le Jeu 25 Mar 2010 - 9:59, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 17:15

A quoi reconnaît-on un jardin médiéval ? jardin medieval Pna1mfqhgz
C'est un jardin fermé par un muret.
Les parterres ont des formes géométriques: carré, losange, rectangle, triangle. Ils sont entourés de bois et ils sont surélevés. Parfois, on trouve des bordures en fines branches de châtaignier tressées qu'on appelle: "plessis".
On y trouve des plantes aromatiques, médicinales, pour faire des remèdes pour soigner les gens, des fleurs pour décorer et un verger.
Les symboles dans le jardin médiéval:
Il y a souvent 4 parterres carrés avec au centre une fontaine ou un arbre.
- Le chiffre 4 représente les 4 éléments : le feu, l'eau, l'air et la terre.
- Le carré représente la terre et le cercle du puits ou del'arbre représente le ciel.
- L'eau, dans le jardin, représente la vie et l'arbre qui a les pieds dans la terre et la tête dans le ciel sert à relier la terre et le ciel.
jardin medieval Psqh4qbkm0
Quelques fleurs :
- La rose représente l'amour et la beauté.
- La pâquerette : l'innocence.
- Le lis : la pureté
- Le fraisier : la droiture
Fonctions du jardin:
Au Moyen-Age, on va dans le jardin pour se nourrir, cueillir des plantes pour se soigner, pour se promener, se détendre, admirer un beau paysage, effacer les mauvais souvenirs et les mauvaises pensées. Il rappelle le paradis.
jardin medieval 1dzxuc7xng
Les différentes parties d'un jardin médiéval
Jardin des curiosités :
Il est composé de belles fleurs qui servaient à décorer l'autel des chapelles. Elles sont plantées dans des bacs en bois. On y trouve des lis, des roses, des pivoines...
jardin medieval Za4shvgfwq
Jardin de références :
On l'appelle aussi jardin de simples. On y cultive des plantes aromatiques et médicinales. On utilisait beaucoup les plantes aromatiques en cuisine pour donner bon goût aux aliments. Exemples: thym, romarin, fenouil, menthe... On ne se soignait qu'avec des plantes médicinales ; on en faisait des tisanes, des onguents. Exemples : mélisse, sauge,valériane, digitale, angélique... D'autres plantes servaient pour teindre les étoffes comme le coquelicot.
jardin medieval T96nz376yb
Tapis mille fleurs et verger :
Une partie du jardin médiéval est formée d'une prairie avec beaucoup de fleurs sauvages: marguerites, pâquerettes, jonquilles, violettes,pervenches, primevères... Les dames venaient se délasser, raconter des histoires, écouter des troubadours sous les tonnelles, les gloriettes. Il y avait aussi des fontaines, des volières avec des colombes. C'était un lieu où l'on pouvait jouer, par exemple au croquet. Une partie est plantée d'arbres fruitiers, c'est le verger.
jardin medieval Egv3ngbthn jardin medieval Cnpwblsq4h
Plantes et médecine au Moyen -Age :
Dans la cuisine du château, Adriel, l'herboriste, nous a expliqué comment on utilisait les plantes pour se soigner. Sur la table, il y avait toutes sortes de plantes séchées dans des sacs, des panières. On utilise différentes parties de la plante : feuille, fleur, racine, écorce. On en fait des infusions, des onguents, des macérations, des teintures. Voici quelques recettes : -Infusion de thym et de romarin : contre le rhume. -Infusion de bourrache : contre la toux. -Teinture : alcool et calendula (soucis) contre les piqûres d'insectes. -Clou de girofle : contre les rages de dents. -Huile d'olive et millepertuis : contre les brûlures, les coups de soleil.
jardin medieval 01fmwjt9t4 jardin medieval 5o2ulo5ob8

Bestiaire vivant
On peut circuler dans un parc au milieu d'animaux sauvages qui avaient beaucoup d'importance au Moyen-Age. C'est ce que nous avons pu apprendre en regardant une cassette vidéo avant la visite. (En particulier "Le Roman de Renart" )

Les ours :
Les ours étaient nombreux, ils étaient redoutables. On admirait leur force. Les montreurs d'ours arrivaient à les apprivoiser et ils allaient de villages en villages faire leurs représentations.
jardin medieval Vzix8wgtzz
Les loups :
Il y avait beaucoup de loups dans les forêts. Ils s'attaquaient aux troupeaux, dévoraient beaucoup de bêtes. Les gens en avaient peur, ils le chassaient. Le loup avait mauvaise réputation.

Les lions :
Les lions ne vivaient pas dans notre pays, ils n'étaient pas très connus. Ce sont des Seigneurs qui en ont fait venir pour leur ménagerie. Les lions représentent la puissance, le courage. Le lion est souvent sur des blasons, des drapeaux.
jardin medieval X9yrnqruor
Les daims :
Les seigneurs aimaient avoir des daims dans le parc de leur château, parce qu'ils ont un beau pelage. Par contre, les autres animaux de la même famille, comme les cerfs, étaient chassés.

Les rapaces :
Il y avait beaucoup de rapaces : hiboux, chouettes, faucons... Ils ont été chassés parce qu'on pensait qu'ils portaient malheur. Ils vivaient la nuit, ils étaient mystérieux. Parmi les rapaces, le faucon était dressé par des fauconniers pour la chasse.


Dernière édition par Allegria le Mer 24 Mar 2010 - 18:01, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 17:22

jardin medieval Zlnhd8i35i

jardin medieval 9sxw5lqecj

YVOIRE, village de pêcheurs, était resté très pauvre jusqu’au début du XXe siècle. Il est devenu en quelques décennies un haut-lieu du tourisme de la région du Léman. Son intérêt provient sans doute d'une situation exceptionnelle entre Genève et Évian, en pointe sur le lac avec son château construit au XIVe, ses deux portes fortifiées, ses remparts, ses vieilles maisons à l’architecture typiquement chablaisienne et son fleurissement… Classée "4 Fleurs" depuis 1959, la commune d’YVOIRE fait partie de l’Association : "Les Plus Beaux Villages de France".

La Famille Bouvier d'Yvoire, qui habite le château depuis 1655, a transformé en 1986 un des jardins situé au cœur du bourg médiéval pour l'ouvrir au public. Devenu un labyrinthe végétal selon l’art, la symbolique des jardins du Moyen Age et un parcours initiatique sur le thème des cinq sens, il s'enrichit et se renouvelle d'année en année ; il se compose de plusieurs jardins :

La "prairie alpine", rappelle que le bassin lémanique était une vallée glaciaire et offre aux visiteurs quelques variétés de plantes d'altitude, petit clin d'œil à la montagne toute proche.
Le "tissage", contraste entre une rose blanche très parfumée et une "herbe folle" symbolise la rencontre de l'homme avec la nature et l'alliance du simple avec le raffiné ; il permet également d’avoir une belle perspective sur le jardin et le château.
Le "cloître de charmille" invite au calme et à la méditation. On y trouve "les simples", plantes médicinales et aromatiques, indispensables au Moyen Age où il n'existait pas d'autre pharmacopée.
Le "labyrinthe", articulé autour d'une grande volière, est formé de quatre jardins entourés de haies de charmilles et de fruitiers palissés :
Le jardin du Goût : Légumes du Moyen Age, petits fruits, fleurs comestibles, curiosités potagères ou légumes plus communs selon les saisons…
Le jardin de l’Odorat : Toutes les plantes sont là pour leur parfum : parfum des fleurs que l'on respire doucement, ou parfum des feuillages que l'on libère en les effleurant délicatement…
Le jardin du Toucher : Pour prendre conscience des différentes textures, le visiteur ne doit pas hésiter à caresser les feuillages qui vont du duvet le plus doux aux ronces les plus impressionnantes sans oublier les plantes collantes ou encore caoutchouteuses...
Le jardin de la Vue offre un riche et délicat camaïeu de bleu clair à pourpre pour le plaisir des yeux.
Le sens de l'Ouïe est symbolisé par le chant des oiseaux dans les volières, le murmure de l'eau dans les fontaines…


La vigne le long des murs, des arbres fruitiers, des sujets un peu exceptionnels comme des lagerstroemia, ou un plaqueminier (kaki), donnent un charme très particulier à ce jardin qui mérite d'être visité plusieurs fois à des heures et à des saisons différentes.

Le Labyrinthe - Jardin des Cinq Sens a reçu plusieurs récompenses depuis sa création, dont le 1er Prix Vacances en France 1997 décerné par la Fédération Nationale des Comités Départementaux de Tourisme. Il avait aussi été choisi dans le cadre de l'opération pilote "Adoptez un jardin en France" lancée par le Ministère de la Culture et le Ministère de l'Education Nationale pour représenter la Région Rhône-Alpes en 1996. Enfin, en octobre 2004, le jardin a eu l'honneur de recevoir du Ministère de la Culture le label "Jardin Remarquable".

Ce jardin se veut un lieu privilégié incitant à la découverte de la nature, à son respect, au calme, à la méditation dans lequel chacun entre, les sens en éveil, à la recherche de beauté…

.


Dernière édition par Allegria le Jeu 25 Mar 2010 - 9:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 18:19

Les simples : vertueuses et magiques

jardin medieval Mh0p3j4kj7

Le moine apothicaire, qui est souvent le moine infirmier, mais aussi tous ceux qui étudieront les plantes resteront jusqu'au XVIIe siècle (et même plus tard) attachés aux propriétés humorales de Galien et d'Hippocrate (sur ce thème, voir : saignées ) et influencés par toutes sortes de traditions, issus de l'expérience, mais souvent superstitieuses et magiques. Par ailleurs, ils feront dire aux plantes, créés par Dieu pour l'Homme, que leur forme, leur couleur, leur habitat, ont des analogies avec les maladies ou les organes du corps. Bien compris, ce langage analogique devait leur permettre d'en tirer les bienfaits (quand d'autres en chercheront les maléfices, bien sûr!). Cette idée est appelée un peu improprement "théorie des signatures", alors que ce terme ne fut en quelque sorte consacré qu'au XVIe siècle par Paracelse (Theophrast Bombast von Hohenheim dit, 1493-1541), qui est pour les alchimistes de l'époque une expression exprimant plutôt des correspondances entre les plantes et le monde astrologique et minéral.

Depuis la nuit des temps, en effet, de nombreuses sociétés humaines ont cru en des correspondances magiques entre les plantes et d'autres éléments naturels, et les cultures occidentales n'ont pas échappé à ces croyances. Ainsi, les moines, à l'instar de leurs contemporains, seront attentifs à ces similitudes (simila similibus curantur : soigner par l'identique), qui représentait là un contrepied à la théorie de Galien, qui entendait soigner par le contraire. Par exemple, les feuilles de la bourrache ont une forme qui rappelle celle des poumons : on les utilisera donc contre les maladies de poitrine. L'aspect des graines de cumin évoque la forme des reins : on leur prêtera une action diurétique et stomachique. Le saule pousse les pieds dans l'eau : on le recommandera alors pour les rhumatismes. La forme de la fleur de pavot est toute indiquée pour soigner les maux de tête. Le renflement de certaines racines du ficaire ont un peu la forme de la figue, ce qui conduit à les prescrire pour les hémorroïdes, etc... Un exemple riche d'iconographie est celui de la mandragore, dont la forme rappelle le corps humain : Manuscrit anonyme du XVIe siècle, Paris, Bibliothèque de l'Arsenal.

Le Saule et la Reine des Prés, poussent dans des lieux humides : ils seront donc bons pour les rhumatismes. Heureusement, ces deux plantes contiennent des salicylates, dont un dérivé est l'aspirine du nom latin de la Reine des Prés, Spiraea ulmaria. La Chélidoine, elle, sécrète un latex jaune d'or : elle soignera ...le foie, bien sûr. Nous clôturerons cette très courte énumération en évoquant encore Hildegarde de Bingen, cette fois avec humour, qui pensait que les plantes légères comme les cheveux devaient aussi être légères à digérer !

Si un grand nombre de simples ont vu leurs vertus supposées se confirmer et se préciser par la science moderne, d'autres se sont révélées rattachées à de simples superstitions et il en est d'autres encore à propos desquelles on s'interroge toujours.

jardin medieval 7sbstmn6m4


Culture et cueillette



On ne cultivait pas dans les herbularius uniquement des simples, mais on les associait souvent aux plantes aromatiques et aux condimentaires qui, pour une bonne part, ont aussi une faculté curative. Il n'existe pas beaucoup de textes à ce sujet pour se faire une idée très précise de la question.
jardin medieval Om2tf8to88
On utilisa d'abord en majorité des espèces locales ( Strabon, Hildegarde de Bingen) spontanées ou sub-spontanées, puis l'orient et le nouveau monde nous firent connaître à la fois leurs plantes exotiques et de nouvelles espèces s'acclimatèrent dans les jardins occidentaux (à ce sujet, voir le chapitre : Physionomie des jardins). De nombreux botanistes pensent, par exemple, que les moines de l'abbaye de Vauclair, dans le Laonnois (Aisne, 02) ont introduit au cours du temps des plantes nouvelles dans la région. "Au début du XIIe siècle, un intellectuel anglais vivait envoûté par ses livres. Saint Bernard, le fondateur de Clairvaux, lui écrivit une lettre célèbre: « Tu trouveras plus de choses dans les bois que dans les livres... », lui disait-il. L'homme s'arracha à ses manuscrits et devint le premier abbé de Vauclair"
extrait de http://home.tiscalinet.be/vauclair/JARDIN.htm


Précisons que la culture des plantes médicinales ne suffisait pas à couvrir les besoins de la communauté, qui soignait ses propres moines, mais aussi une foule de nécessiteux. De plus, les plantes cultivées ont une moindre valeur thérapeutique que la cueillette des plantes in-situ (là où elles poussent naturellement) et qui se pratiquait régulièrement. A ce sujet, il est intéressant d'entendre Michel Cambornac à propos de l'abbaye de Fontevraud, dont il a recomposé les jardins. L'horticulteur-historien s'étonne des disproportions entre la superficie des jardins et les centaines de moniales qui occupaient l'abbaye au plus fort de son activité et il suppose que nombre de plantes alimentaires ou médicinales étaient cultivées ou cueillies à l'extérieur du monastère, ce en quoi il doit avoir raison, et l'étude des domaines de l'abbaye nous le confirmera.


Un petit commerce entourait l'activité tournant autour des plantes médicinales : L'abbaye payait souvent des cueilleurs, achetait des plantes exotiques, sans compter qu'il existait un réseau d'échanges entre les abbayes, selon les spécialisations de chacune. C'est ainsi, par exemple, que les Chartreux de Fribourg-en-Brisgau cultivaient Radix Angelicae, les Bénédictins de Wurtzbourg Radix Liquivitiae.
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 19:54

Un potager du
Moyen-Age
jardin medieval 659wh2umxj
Directement inspiré des jardins monastiques du Moyen-âge, ce jardin potager en a gardé les trois principaux aspects : il est décoratif, symbolique, et utile pour la cuisine. Mais surtout, il est à votre portée.
Lancez-vous ! Nous vous accompagnons dans sa réalisation.


jardin medieval 7dcnb6va9f

D'abord, il est décoratif. Il peut ainsi occuper une place centrale dans votre jardin, plus besoin de cacher vos légumes ! Ensuite, il mêle les plantes décoratives comme les lys, les roses ou les euphorbes et les plantes plus fonctionnelles, les fruits et légumes. Il vous offrira donc à la fois les joies d’un jardin séduisant et celles du potager.

Facile à réaliser
Enfin, vous n'aurez aucune difficulté à l'entretenir ! Fini le dur labeur plié en deux pour planter et soigner ses plantes. Claude Dupuis, ingénieur en retraite passionné de botanique et de design 3D, a conçu ce jardin comme un bel objet, en faisant en sorte qu'il soit aisément réalisable. Comme l’affirme sa femme, qui l’a elle-même réalisé, «on a seulement besoin d’une pelle à main, on ne s’encombre pas d’un grand râteau, d’une bêche ou quoi que ce soit de lourd. (…)En fait, il convient même à des jardiniers novices parce qu’il est facile à réaliser et à entretenir ». Pas de craintes à avoir côté plantes, elles ont beau venir d’un temps reculé, vous pouvez toujours les trouver et les cultiver comme toutes les autres. Certaines d'entre elles sont seulement plus rares. C’est ce qui fait la particularité de ce potager, vous allez y cultiver aussi bien des oignons rocamboles que des fraises des bois. De quoi varier votre cuisine avec des saveurs oubliées, produites par vous-même.



COTE DECOBanquette, treillage, gloriette: ce potager invite au repos.
jardin medieval Vpo0tc602v


L'organisation en carrés permet de mettre en valeur son potager grâce à un tressage en châtaigner. Celui-ci vient habiller une structure de base en briques de 20 à 30 cm de hauteur.
jardin medieval P4aqjjtbw3


Les gloriettes à quatre pieds sont des symboliques rudimentaires du cloître, lieu de prière et de méditation. Quatre pieds car quatre points cardinaux et quatre fleuves du Paradis: Phison, Ghéon, Tigre et Euphrate.Toute une histoire
Ce potager ne sort pas de nulle part. C’est son histoire aujourd’hui oubliée qui a inspiré Claude Dupuis. Loin du potager traditionnel difficile à entretenir et peu décoratif, celui-ci reprend la tradition des jardins monastiques telle qu’elle a été fixée par le Capitulaire de Villis au tout début du IXe siècle. Cette ordonnance royale, attribuée à Charlemagne, établissait un certain nombre de règles concernant les jardins, les plantes à y cultiver et l’organisation à adopter. A cette époque, les jardins étaient essentiellement l’apanage des monastères. Les abbayes possédaient en effet un potager ainsi qu’un verger, qui l’alimentaient en fruits et légumes mais aussi en plantes médicinales comme la sauge ou encore des plantes sorcières comme la mandragore. Selon le Capitulaire de Villis, ils devaient être composés de plusieurs compartiments. Chacun d'entre eux remplissait une fonction et avait sa symbolique. Ainsi, on y trouvait le potager (l’hortus), où l’on cultivait les légumes, les plantes aromatiques et… les fleurs ! Elles embellissaient le jardin et servaient aussi à la consommation. Ainsi vous pourrez adopter une nouvelle façon de cuisiner, en enrichissant vos plats de plantes aromatiques rares fraîchement cueillies.
Cette partie du jardin est également chargée en symboles. Elle était enclose et chaque petite parcelle de culture formait elle-même un carré. Pourquoi un carré ? Parce qu’il représentait la forme de l'homme parfait qui s'inscrit bras ouvert dans un carré. On y trouve ainsi partout le signe de la croix : dans les gloriettes, qui symbolisent le cloître par leur architecture, les carrés sont eux-mêmes disposés de façon à créer des croix parfaites... Tout cela pour rappeler le chiffre 4, qui matérialise en fait les points cardinaux et les fleuves du Paradis.

Le jardin des simples
Le potager était accompagné du jardin des simples. Celui-ci était réservé aux plantes médicinales qui lui ont donné ce nom. En effet, la croyance médiévale accordait une place de toute-puissance à la médecine savante qui mêlait les ingrédients, mais qualifiait de « simples » les plantes qui offraient un remède unique. Les moines, cultivant le principe de charité chrétienne, entretenaient donc un jardin-pharmacie auquel ils ajoutaient également des plantes aromatiques. Grâce à lui, vous allez pouvoir redécouvrir nos bons vieux remèdes de grand-mères. A vous les tisanes à base de plantes qui soignent aussi bien la toux que la migraine !

Enfin, ce jardin utilitaire a évolué et, sous l’influence du roman courtois surtout, s’est peu à peu transformé en un jardin du plaisir. Il reprenait la symbolique biblique du Jardin d’Eden, jardin clos et jardin des délices. Il était alors le lieu rêvé pour courtiser sa dame, très représenté dans les tapisseries médiévales. C’est ce type de jardin que vous pouvez apercevoir par exemple sur la célèbre tapisserie de la Dame à la Licorne.

Vous allez ainsi pouvoir créer votre espace, à la fois fonctionnel et ornemental, qui vous offrira les plaisirs des légumes maison, du jardinage facile et l’élégance d’un jardin courtois médiéval, riche en symboles.


Les plantes de notre potager médiévalLégumes Plantes aromatiques Fruitiers Arbustes et grimpantes Plantes "sorcières"
Panais Cerfeuil Fraisier des bois Rosier de Provins Hellébore
Concombre Aneth Groseillier Lys de la Madone Armoise
Roquette Menthe Pêcher (palissé) If Valériane officinale
Oignon Rocambole Mélisse Mûrier Laurier Saponaire
Chou Daubenton Sauge Lierre Camomille
Coloquinte Chèvrefeuille Pavot
Fève Bourrache
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 21:39

J'avais déja entendu parler de jardin médiéval, mais pas dans tous ses détails.
C'est fou la différence de conception du jardin entre avant et maintenant!

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Lulu88

Lulu88

Masculin Messages : 12611
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 40
Localisation : Vosges

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 21:41

J'suis pas trop fan, j'aime l'ordre geometrique dans le jardin mais sans en abuser...
Merci coco pour les infos bisou
Revenir en haut Aller en bas
Puce

Puce

Féminin Messages : 1767
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 41
Localisation : Marseille

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:34

J'aime beaucoup le jardin médiéval. On peut manger, se soigner et se délasser.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.dawanda.com/shop/bracabric
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:43

oui, c'est un jardin très complet!

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Puce

Puce

Féminin Messages : 1767
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 41
Localisation : Marseille

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:47

D'ailleurs il faudra que j'aille à la "chasse" à la racine de pissenlit dès que ce sera le moment... Trop de cholestérol :p
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.dawanda.com/shop/bracabric
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:48

si vous avez des photos ou autres renseignement aller y merci bisou
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:49

pourquoi justement ne pas faire un post avec toutes ces racines ou autres bonne pour notre santé
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 22:53

oui c'est une bonne idée Coco! cela n'a pas déja été fait par Auguy ou toi? scratch
ça me parle....

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyMer 24 Mar 2010 - 23:49

oui helene ce a quoi je pensais c'est que chaque membres nous donne c'est recettes (de grand mère) qu'ils utilisent avec les plantes de la nature oui on a fait avec bea un lexique plantes
mais la l'expérience de chacun
Revenir en haut Aller en bas
Puce

Puce

Féminin Messages : 1767
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 41
Localisation : Marseille

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 1:26

C'est une bonne, et une mauvaise idée...
Je m'explique, il y a un moment pour la cueillette. Parfois ça diffère selon si on prend les feuilles, l'écorce, les fleurs, les racines, les graines ou toute la plante. On ne peut pas récolter n'importe comment. Ensuite, il faut faire attention avec les plantes. Mal utilisées, ce n'est pas bon.
Il faut aussi faire des mises en gardes pour les femmes enceintes, les enfants, les personnes greffées, les personnes souffrant d'IR, ou autres maladies.

Mais on peut faire plein de choses avec les plantes. Infusions, décoctions, teintures etc. On peut aussi mélanger les plantes. Il faut aussi faire attention au dosage. selon les plantes, ce n'est pas bien grave mais de manière générale mieux vaut faire attention, ce n'est pas comme l'homéo ou... On ne risque rien
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.dawanda.com/shop/bracabric
Carole

Carole

Féminin Messages : 798
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 50
Localisation : Suisse

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 9:23

bisou Merci pour ce beau dossier Coco ! J'ai déjà eu l'occasion de visiter le jardin des cinq sens et en garde un très joli souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.samkhia.com
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 9:25

peux tu nous en parler merci carole
Revenir en haut Aller en bas
Carole

Carole

Féminin Messages : 798
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 50
Localisation : Suisse

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 9:34

Et bien Coco, nous avons traversé le lac Léman pour nous y rendre et par la même occasion nous avons visité le joli village médiéval d'Yvoire dont une partie est totalement piétonne. C'est un endroit très pittoresque et magnifiquement fleuri. Le jardin lui-même n'est pas très grand mais mérite le détour car très bien entretenu et instructif. Les enfants y découvrent de nouvelles sensations notamment grâce au toucher et à l'odorat. Les grands aussi puisque mon chéri s'est fait piqué par une ortie !!! Nous avons ramené avec nous un souvenir gourmand : une délicieuse gelée de rose ! Journée superbe avec grand ciel bleu, balade en bateau, promenade dépaysante et accueil très sympathique. A savoir : de juin à septembre il y a énormément de monde. Il faut donc privilégier les visites du matin...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.samkhia.com
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 9:43

jardin medieval Wzqfs36sl6

Le jardin, à l'époque médiévale, est un espace clos d'abord utilitaire où l'on fait pousser les fruits et les légumes.Outre les vergers, les jardins du Moyen Âge sont des potagers ou jardins de plantes utilitaires, des jardins de simples ou jardins de plantes médicinales, des jardins de plantes tinctoriales.

À la recherche du paradis perdu, le jardin est aménagé pour répondre au monde chrétien avide de symbole ; ainsi les fleurs. Il peut être un jardin d'agrément, comme le verger d'amour du Roman de la Rose.

Les jardins médiévaux évoluent sur une double symbolique religieuse et profane, la nostalgie du paradis perdu et la quête de l'être aimé.

La notion de jardin associée au paradis se fait par l'intermédiaire du mot grec paradeisos qui désignait un verger verdoyant protégé par un mur des vents brûlants et desséchants. Au Moyen Âge, le cloître, hortus conclusus, est un jardin clos en relation verticale avec le ciel grand ouvert.


Dernière édition par Allegria le Jeu 25 Mar 2010 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29937
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 10:04

oui puce tu a raison tout cela a tete fait et référenciez a

les vertus des plantes de AaZ tu peu le retrouver dans en vrac
Revenir en haut Aller en bas
Puce

Puce

Féminin Messages : 1767
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 41
Localisation : Marseille

jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval EmptyJeu 25 Mar 2010 - 16:15

Ok je n'avais pas vu Wink
Je vais regarder
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.dawanda.com/shop/bracabric
Contenu sponsorisé




jardin medieval Empty
MessageSujet: Re: jardin medieval   jardin medieval Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

jardin medieval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JardinPassion :: ET AUSSI... :: Le jardinage et les techniques-