JardinPassion

JardinPassion

BIENVENUE sur le forum des amoureux de la NATURE et du JARDIN
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 LA POLLINISATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyJeu 26 Aoû - 22:28


L'autofécondation est rare chez les êtres vivants. L'existence de partenaires mâles et femelles permet d'obtenir le brassage génétique nécessaire à la variabilité au sein d'une espèce. Chez les plantes à fleurs, leur immobilité leur interdit une recherche active d'un partenaire complémentaire. De plus, de très nombreuses plantes à fleurs sont bisexuées. Comment les plantes "choisissent"-elles leurs partenaires sexuels ?


Considérons deux plantes de la même espèce, la pollinisation peut se réaliser de différentes façons selon que les fleurs sont unisexuées ou bisexuées. Lorsque les fleurs sont unisexuées, elles peuvent être portées par des individus différents (plantes dioïques, exemple : Lychnis) ou par le même individu (plantes monoïques, exemple : chêne, bouleau). Lorsque les fleurs sont bisexuées, l'autopollinisation (et donc l'autofécondation) peut être possible, mais certaines caractéristiques permettent de favoriser l'allopollinisation (et donc l'hétérofécondation).

Ainsi, la pollinisation peut se réaliser :

de manière orientée, chez les plantes dioïques présentant des fleurs mâles ou des fleurs femelles ;
au hasard, chez de nombreuses plantes dont les fleurs sont bisexuées et qui ne possèdent pas de dispositifs permettant d'orienter le phénomène vers une fécondation croisée ou une autofécondation ;
en privilégiant l'autofécondation par des dispositifs anatomiques du développement floral ;
en privilégiant la fécondation croisée grâce à de nombreux dispositifs anatomiques ou génétiques.



Les fleurs sont unisexuées. La fécondation ne peut se réaliser qu'entre une plante mâle et une plante femelle. Un certain nombre de plantes utilisent cette stratégie. Assez fréquente chez les plantes arborescentes, elle est plutôt rare chez les plantes herbacées.
A cause de l'immobilité des plantes, une reproduction correcte implique l'existence sur le même lieu (ou à une distance autorisée par les processus de transport du pollen) des plantes des deux sexes.
exemple : lychnis dioïque (Caryophyllacées).



Fécondation au hasard

Les fleurs sont bisexuées, c'est le cas le plus général. Le pollen des étamines peut se déposer aussi bien sur les stigmates (partie réceptrice de l'organe femelle) de la même fleur, d'une autre fleur de la même plante ou d'une fleur d'une autre plante. Des autofécondations ou des fécondations croisées peuvent se réaliser au hasard, exemple : le maïs (Graminées). Cela a des conséquences pour l'expérimentateur qui à des fins génétiques veut réaliser préférentiellement des autofécondations ou des fécondations croisées.

Le plus souvent cependant, des dispositifs particuliers (anatomiques, temporels ou génétiques) permettent de choisir une stratégie : autofécondation, fécondation croisée.




Autofécondation



Les fleurs sont bisexuées. Un dispositif autorise seulement l'autofécondation. Quelques plantes utilisent cette stratégie. Elle permet de conserver une lignée pure homozygotique pour tous les gènes mais supprime toute variabilité. Le plantes concernées réalisent souvent leur fécondation alors que leurs fleurs ne sont pas ouvertes. Dans ce cas, seule l'autofécondation est possible.
exemples : le pois (Légumineuses) et le blé (Graminées). Il est donc difficile d'obtenir des hybrides.



Les fleurs sont bisexuées. Un dispositif autorise seulement la fécondation croisée. C'est dans ce cas que l'on trouve la plus grande variété de stratégies.
Ces stratégies sont de nature :
-anatomiques (en relation souvent avec la pollinisation par les insectes).
exemples : la sauge et de certaines orchidées et la primevère
-temporelles (maturité différée des organes mâles et femelles)
exemple : le maïs
-génétiques : quel que soit le transport du pollen sur le stigmate des fleurs, la poursuite des processus permettant la fécondation est contrôlée par des phénomènes d'incompatibilité génétique interdisant l'autofécondation.


(sources du net).

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyJeu 16 Sep - 22:11

J'ai déplacé ton sujet ici Stting! kikou

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
supersittingbull

supersittingbull

Masculin Messages : 259
Date d'inscription : 15/09/2010
Age : 65
Localisation : belgique

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyVen 17 Sep - 10:35

tu fait comme tu l'entend tu est mélieur que moi pour arenger cela et ci c'est mieux pour le forum je ne demande pas mieux
Revenir en haut Aller en bas
Perle de rosée

Perle de rosée

Féminin Messages : 14331
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 72
Localisation : Yonne/Bourgogne

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:25

je reçois ce pps intéressant je vous en fait profiter : http://www.youtube-nocookie.com/embed/xHkq1edcbk4?rel=0
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:32

C'est beau!!Merci Perle!

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Perle de rosée

Perle de rosée

Féminin Messages : 14331
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 72
Localisation : Yonne/Bourgogne

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:34

oh mais de rien ma chère, je l'ai trouvé très instructif et très beau en effet, il a sa place ici, et vu d'aussi près c'est encore plus beau.
Tu as vu la chauve souris avec son petit sous le ventre ?
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:39

Oui, je me demande comment ils tiennent!

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
anysette

anysette

Féminin Messages : 643
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : Bourgogne

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:48

Merci Perle , c'est très beau , c'est rare de voir de telles images d'aussi près
bravo2
Revenir en haut Aller en bas
Allegria
Modérateur
Allegria

Féminin Messages : 29938
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 107
Localisation : dans un coin de ciel bleu st tropez

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 22:51

Merci je l avais déjà reçus c est incroyable c est papillons monarques dans le MichoaCana

Située dans l’Etat du Michoacán à 115 km de Morelia, la réserve de biosphère Mariposa Monarca s’étend sur 56 259 ha près de la province de "Mil Cumbres" formé d’un ensemble de sierras et de collines. Les points les plus élevés culminent aux environs de 3600 m d’altitude. Les sols de cette réserve sont formés de très légères cendres volcaniques dont la capacité de rétention d’eau est très élevée. Dans la partie la plus basse, à 1500 m d'altitude, commencent à surgir certaines espèces de conifères qui, à mesure que l'on monte en altitude, apparaissent en groupes de plus en plus denses; à partir de 2400 m apparaissent des oyamels (Abies sp), des cèdres (Cedrella odorata) et des cyprès (Cupressus sp); plus haut, à 2900 m, les cèdres disparaissent pour laisser place à des massifs mixtes de chênes verts (Quercus sp), d'oyamels et de pins (Pinus sp), et, sur les hauteurs de plus de 3600 m, les oyamels deviennent la végétation dominante, accompagnée uniquement d'arbustes, de champignons et de plantes épiphytes.

 Photo ci-dessus : papillon monarque

L’espèce conifère « Abies religiosa » détient un niveau d’humidité très élevé et est capable de résister aux basses températures ce qui constitue l’habitat préféré des papillons monarques. Ce phénomène de migration des papillons monarques a intrigué les entomologistes et les biologistes : la migration saisonnière du Canada vers le Mexique puis le retour de millions et de millions de papillons orange foncé et noir de l'espèce « monarque ».
Lorsque les nuits deviennent plus longues et les températures plus fraîches, ce fameux papillon migrateur parcourt des milliers de kilomètres qui le mènent du Canada au Mexique, où il passe l'hiver avant de repartir au printemps vers les contrées septentrionales pour y pondre des oeufs. Les municipalités de Angangueo, Ocampo and Zitacuaro abritent les sanctuaires les plus importants. La migration est estimée à 20 millions de papillons par saison !

C'est autour des Grands Lacs, dans les régions agricoles du sud-est canadien et du nord-est des Etats-Unis, que naissent les papillons monarques dans les champs de maïs et de soja, où pousse -presque comme une mauvaise herbe- une herbe vivace que les agriculteurs appellent asclépiade; il s'agit d'une plante aux feuilles lancéolées, aux fleurs jaunes en grappes et aux pédoncules rougeâtres reliés à une tige remplie de latex, une substance toxique que les papillons emmagasinent et qui leur procure une protection contre les prédateurs.
Appartenant au genre Asclepias, cette plante revêt également le nom d'herbe à ouate et s'utilise depuis des milliers d'années dans les campagnes comme poison contre les rongeurs et en herboristerie comme antiseptique et contre la constipation. Elle est également connue pour soulager les douleurs rhumatismales et dentaires ou provoquer des vomissements. Sur les 108 espèces d'asclépiade étudiées en Amérique du Nord, les Monarques ne déposent leurs oeufs que sur 27 variétés capables de leur apporter les défenses et l'énergie dont elles ont besoin pour effectuer leur migration annuelle.

Sources revenmexicain
Revenir en haut Aller en bas
Perle de rosée

Perle de rosée

Féminin Messages : 14331
Date d'inscription : 29/10/2010
Age : 72
Localisation : Yonne/Bourgogne

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyDim 4 Mar - 23:40

merci Coco, c'est très intéressant également.
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Admin
Hélène

Féminin Messages : 41562
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 44
Localisation : Vaucluse

LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION EmptyLun 5 Mar - 7:25

Merci Coco, la nature est merveilleuse!

_________________
Bonne journée Invité
Solène
Revenir en haut Aller en bas
http://www.jardinpassion.org
Contenu sponsorisé




LA POLLINISATION Empty
MessageSujet: Re: LA POLLINISATION   LA POLLINISATION Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

LA POLLINISATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JardinPassion :: ET AUSSI... :: BOTANIQUE-